Le carnet d'Antoine - Morigny Champigny

Open National de Morigny Champigny

Challenge Guy Foucher

Il faut une bonne dose d’expérience pour organiser cet Open National avec ses différentes compétitions qui s’y adossent et ajouter au programme la Coupe de France AFEBAS depuis quelques années…

Pascal Dreck et ses bénévoles relèvent ce défi chaque année avec réussite.

Une critique ? Un délai d’attente entre les tours un peu long… Mais avec le nombre d’inscrits à l’Open National il fallait s’y attendre. D’ailleurs les trois tournois du vendredi avaient eux aussi fait le plein, tous complets, et même, pour certains, deux jours avant la clôture des inscriptions. Avec un coucher au petit matin et un réveil poussif…

Aux dires de certains, peut-être aussi envisager pour l’année prochaine la vente d’un vrai plat chaud ou d’un menu complet, comme lors de certains Opens,. Nous savons tous que Pascal Dreck et sa bande de bénévoles sont toujours à l’écoute, pour preuve les améliorations qui viennent s’ajouter d’années en années.

Merci pour tout les Vade Retro Satanas !

Les Gunners s’offrent la Coupe de France AFEBAS

L’Open National a été remporté par Tony Engels face à Fernand Picot

Christophe Thébeault, s’adjuge le Grand Prix face à Frédéric Dionet

Le tournoi féminin a été remporté par Isabelle Vaudaux face à Cyrielle Maerten

Le tournoi espoirs a été remporté par Léonardo Moreira face à Enzo Houziaux

Coupe de France AFEBAS

Les Gunners plus fort que jamais

On ne les attendait pas… Et ils sont à l’arrivée « les Gunners ». Et comme dans toutes les finales on ne retient que les noms des vainqueurs, les Gunners y ont mis tout leur cœur pour passer le dernier obstacle, le Black Ball, et toucher, embrasser, caresser cette coupe passée par des équipes aux noms prestigieux, tel que les Scorpions, les Txchinkoy’s, le Black Bird… Et en regardant plus loin, les Saint Michel…Encore une équipe qui nous vient du Nord !

Les Gunners ont commencé par éliminer le Palis, puis en seizième les Bull’s Brothers, les Eagles en huitième, les Troll’s Pool en quart et le Buckingham. en demi-finale.

Sébastien Denis, capitaine des Gunners :

« Je ne pensais jamais connaître une telle émotion après 20 ans de pratique de billard. »

Open National

Une belle finale remportée par Tony Engels face à Fernand Picot qui n’a pas démérité.

Ont été éliminés en demi-finale, Joanny Caplau par Tony Engels et Tony Normand par Fernand Picot.

Eliminés en quart de finale, Franck Lopez, Mickael Darras, Mickael Dubart, Mickael Mekhiouba.

Tony Engels, vainqueur de l’Open National :

«  J'ai eu un tournoi physiquement compliqué avec une demi-finale qui s'est terminée à 5h30 sans manger et sans dormir. Pour ce qui est de la finale, j'ai bien démarré en menant rapidement 2/0 puis j'ai eu deux ou trois coups de réussite qui ont fait basculer la rencontre. Je tiens à féliciter Fernand Picot pour son parcours, mais qui a eu moins de réussite. Mais bon, comme on dit chez nous, j'ai marché sur l'eau tout le week-end ».
 

Grand Prix

Le Patron plie mais ne rompt pas

Nous avons assisté à une belle finale entre Christophe Thébeault et Frédéric Dionet. Mené 1 à 5, Christophe Thébeault est bien revenu pour coiffer Frédéric Dionet sur le poteau, victoire à la belle 7 à 6. Très belle prestation de Frédéric Dionet, déçu, mais gageons qu’il obtiendra à brève échéance sa victoire. Frédéric a de toute façon prouvé qu’il avait bien sa place dans l’élite du billard qu’est le Grand Prix.

Ont été éliminés en demi-finale, Pierrick Viton par Frédéric Dionet et Kévin Lefrançois par Christophe Thébeault.

Eliminés en quart de finale, Mickael Guichet, Jonathan Dryglas, Jérôme Lucas, Stéphan Mroczkowski.

Christophe Thébeault, vainqueur du Grand Prix :

« Bonnes sensations pendant la finale malgré le fait que j’étais derrière au score tout le temps. Fred a très bien joué jusqu'à 5/1 puis il a eu du mal à finir je pense, car il a eu les tables pour le faire. Félicitations à lui, même s’il doit être très déçu puisqu'il court après une première victoire en Grand Prix. Très content de ma victoire au Grand Prix de Morigny car je pense que c’est celui qui me tient le plus à cœur ».

Frédéric Dionet, finaliste du Grand Prix :

« Difficile pour moi de juger à chaud cette finale. La déception prend le dessus sur tout le reste. Bien évidemment je suis content d'avoir battu Paul Coldrick et Mickael Guichet, qui sont deux grands noms dans le billard. Je suis content d'avoir joué contre mon coéquipier Pierrick Viton en demi-finale. Je suis content d'avoir fait une finale accrochée contre le meilleur joueur AFEBAS. Mais je suis tellement déçu de ne pas avoir remporté cette victoire, que le seul sentiment que je ressens, c'est la déception. Bravo à Christophe pour sa victoire, il démontre, et cela depuis plus de 20 ans, sa grande maîtrise dans cette discipline »


Kévin Lefrançois, demi-finaliste du Grand Prix :

« Je suis hyper satisfait d'avoir confirmé ma perf des Sables-d'Olonne et d'être revenu dans la course à la montée en Grand Prix. Content d'avoir sorti deux permanents et amis du Grand Prix…dédicace à Adlaine Abdou et Stéphan Mroczkowski. Que le jeu en 7 manches et les tables de Grand Prix me conviennent très très bien. Que j'ai fait une préparation avec Benoit Dumez qui commence professionnellement dans ce domaine..qui est très pro ! Dans ma région je ne peux m'entraîner comme je le voudrais ! Une séance de 6h avec Ben m'a permis de canaliser mes acquis, par répercussions, gérer aussi mon impulsivité
Sinon j'ai tout donné contre Christophe en demi mais j'ai fait quelques erreurs insurmontables contre lui. Il a été fort ! Bien joué quand même avec de bonnes sensations
Merci à tous pour les encouragements que j'ai entendu le long de mon parcours ça me touche beaucoup ». !

 

Tournoi féminin

Deux grandes championnes en finale

Isabelle Vaudaux dans son fief remporte le tournoi féminin face à Cyrielle Maerten.

Ont été éliminées en demi-finale, Caroline Cardona par Isabelle Vaudaux et Céline Hérambert par Cyrielle Maerten.

Eliminées en quart de finale, Axelle Colmont, Béatrice Coutagne, Stacy Verrier, Clotilde Barbe.

Dans le TOP féminin, Caroline Cardona est toujours en tête.

Isabelle Vaudaux, vainqueur du tournoi féminin :

« Forcément très heureuse de gagner l'open féminin "à la maison" pour la deuxième année de suite. Face à Cyrielle qui a une excellente visée, on n'est jamais à l'abri. Très bon rythme pour nous deux. Je réussis un casse ferme sur lequel je n'aurais pas parié au départ. Par ailleurs elle laisse une noire également... Avant d'arriver à la finale j'ai eu un second tour que je n'aurais jamais dû passer contre Marion Boirot qui rate une noire toute droite au milieu pour le 4-1, match que je gagne finalement 4-3. Rien n'est jamais joué au billard !!! Sinon merci à tous les organisateurs de cet Open, je les félicite pour cette prestation toujours au top et toujours dans la bonne humeur !!! Merci à toi aussi Antoine pour ta fidélité à chaque Open ».

Tournoi espoirs

Victoire de Léonardo Moreira. Très belles prestations du dernier quatuor, Léonardo Moreira, Nolann Zanelly, Enzo et Margot Houziaux

Championnat

En Elite, un trio de grosses cylindrées en tête

En Nationale 1, quatre premières places à prendre et où rien n’est joué

 

Elite :

Poule A : Les Scorpions freinés lors de la première journée par les Ducals Pool et victoire des Bull’s Brothers face aux Combattants. Deuxième journée, victoire des Bull’s Brothers face aux Ducal’s Pool et victoire des Scorpions face au Billard Passion.

Les Bull’s Brothers ne sont plus qu’à un point des Scorpions. Les trois premiers, les Scorpions, les Bull’s Brothers et les Ducal’s Pool, sont dans un mouchoir à trois points.

Poule B : La Firme, une victoire sur deux, est néanmoins toujours en tête avec cinq points d’avance.

Nationale 1 :

Poule A : L’Entracte en mode patron avec deux victoires, les Choucas en mode ralenti avec une victoire sur deux.

Poule B : classement très serré et rien n’est acté en ce qui concerne les descentes.

Julien breuil de l’Entracte :

« Ce fut un week-end très positif. Nous arrivions à l’Open en étant troisième et nous repartons deuxième tout en récupérant deux points sur la première place. Et cela avec deux belles victoires et le retour de notre joueur phare pour la fin de saison en la personne de Julien Raiwet. À nous d’être sérieux et appliqués jusqu’au bout car des confrontations directes nous attendent avec nos principaux concurrents. Cela peut nous laisser entrevoir une très belle fin de saison. Mais face aux très belles et intraitables équipes de la poule rien ne sera facile ».

Le Carnet d’Antoine par Antoine Grammatico